On attaque là un gros morceau, autant pour le coût du matériel que pour le poids de l'engin...

Grâce à cet engin, on commence à se rapprocher sérieusement du traîneau ;) Pour nous la progression de l'entrainement des loulous a été :

  • Cani-rando pour les initier en douceur à avoir un poids à tirer et aux ordres de base tels que les directions. le stop, le doucement... et éventuellement à être en couples.

 

  • Le cani-vtt pour les mêmes raisons que la rando mais en incluant l'élément vitesse et trait plus intensif. En fait on s'adapte à chaque chien en l'aidant plus ou moins selon ses besoins.

 

  • Et donc troisième étape le kart.

 

Matériel utilisé:

  • Kart

  • Absorbeur de chocs

  • Ligne de trait


Il existe bien évidemment plétore de modèles de karts pour tout les usages, compétition, entraînement, tout terrain... à 3 ou 4 roues, avec suspensions, sans suspensions, freins à tambour, à disques, plus ou moins lourds... 

Après discussion avec des amis mushers et mûre réflexion, j'ai opté pour un modèle de chez Dyck, fabriqué en Allemagne. 

 

J'ai eu la chance de le recevoir comme cadeau d'anniversaire pour mes 50 ans, merci ma puce :)

Le kart

En ce qui concerne la ligne de trait, on doit maintenant passer à une "vraie" ligne avec 4, 5, 6 positions pour les chiens avec un absorbeur de chocs prévu pour le nombre de chiens attelés.

 

Cet absorbeur est là pour préserver la santé des chiens afin qu'ils ne prennent pas de chocs dans le dos à chaques trous sur le chemin ou si le conducteur n'est pas un as du freinage en douceur.

Il vient se placer entre le kart et la ligne de trait.

Bien évidemment plusieurs modèles existent, j'utilise celui-ci:

La ligne de trait se compose de modules pour 2 chiens, ce qui permet de modifier la configuration de celle-ci soit en enlevant soit en rajoutant des modules suivant le nombre de chiens attelés le jour J.

Les débuts:

 

Fort de mon expérience dûe aux entrainements des chiens avec le vtt, je suis parti seul la première fois. Je me disais qu'ils connaissaient les harnais, avaient l'habitude d'avoir quelque chose derrière eux, un copain à côté.... et que donc cela devrait aller sans trop de difficultés car ils aiment bien tous tirer le vtt...



Et bien tout n'est pas aussi simple que cela ! 

 

J'arrive dans les bois où j'avais décidé d'entraîner les loulous, je descends le kart de la remorque, installe l'absorbeur de chocs et la ligne de trait, équipe les loulous avec leurs harnais et commence ensuite à les placer.

Jerry-Lee et Sweetie en lead, Taïga et Dolly en point, Unalaq en swing et Chinook en wheel. Déjà il m'a bien fallu un quart d'heure pour les placer car ils ne pensaient qu'à aller voir les copains et renifler à droite à gauche toutes les bonnes odeurs de la forêt.

Au bout d'un certain temps (quasi une demi-heure) je réussi à les avoir en ligne prêts à partir. Je passe quelques instants avec les leads pour les calmer et leur demande de rester sans bouger, ce qu'ils font sans trop insister. Voyant cela je décide de monter sur le kart, j'enlève les freins et fait claquer un: "Devant Jerry!". Ni une ni deux, tous font demi tour et viennent m'entourer (de leur affection? ) en n'oubliant pas de me faire un joli tas de spaghettis avec la ligne de trait. 
Pour déméler tout ça il a fallu que je les détache et les remette dans le camion!

Du coup, conscient de m'y être pris comme un manche, je décide de recharger le kart sur la remorque et de rentrer à la maison. Fin de la première tentative.

 

Arrivé à la maison je décide d'appeler mon amie Olivia ( Chiens de Traîneau Verbier ) au secours afin qu'elle me donne quelques conseils. Discussion extrêmement constructive durant laquelle elle m'a fortement conseillé d'attacher les leads en tendant la ligne de trait de façon à ce qu'ils ne puissent pas se retourner pour aller voir les autres,  de bien laisser le temps aux loulous de se détendre sur la ligne avant de leur demander quoi que ce soit, d'être 2 dans un premier temps le temps que les chiens comprennent bien ce qu'est le kart et ce qu'on leur demande, et de leur laisser le temps de s'habituer à être tous ensembles, plus plein de petits trucs dont je ne me souviens pas pour les citer mais que je mets maintenant en oeuvre de façon systématique.

 

L'initiation: 

 

Je tiens ici à dire un immense merci à Olivia qui hormis le fait qu'elle nous ait confié Taïga, nous soutiens et nous guide depuis le début afin que nous puissions réaliser notre rêve. MERCI Olivia :)

 

Afin d'enseigner et de faire comprendre à nos loulous ce que l'on attendait d'eux, Olivia nous a gentiment proposé de nous aider à entraîner les chiens en ajoutant à notre meute certains des siens. Pour le premier entraînement nous avons donc eu le plaisir d'accueillir Nitro (super border collie noir et blanc) ainsi que Tanarack.

Notre première en kart sous la supervision d'Olivia